Une « grande perte pour l’Onu »

de-ny-a-ny-mai-nov-2009-1193.1266173872.jpgNEW YORK – « J’ai perdu un ami et c’est aussi une grande perte pour l’Onu« . Ahmad Kamal, ambassadeur du Pakistan à la retraite resté actif au sein du « palais de verre », évoque ainsi devant moi la disparition de Hédi Annabi, le chef de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Celui-ci est mort dans l’effondrement de l’hôtel Christopher qui abritait les locaux de la MINUSTAH à Port-au-Prince lors du séisme du 12 janvier. M. Kamal dit à haute voix la stupéfaction ressentie par nombre d’entre nous : que votre vie puisse ainsi s’arrêter en un instant, une vie riche de réalisations et encore pleine de projets.

Engagés aux côtés des Haïtiens, les Onusiens ont subi le même sort qu’eux. La MINUSTAH a non seulement été décapitée mais elle a aussi perdu nombre d’autres serviteurs plus modestes : vendredi, dix jours après le tremblement de terre, le bilan faisait état de 70 morts et 146 disparus sur les quelque 10.000 membres de la mission.

Parmi les corps que l’on a retrouvés cette semaine dans les décombres, figurait celui d’Alexandra Duguay, une Québécoise qui travaillait au service de presse et qui avait été ma collègue en 2006 à New York. Elle avait 31 ans, elle était vive, dynamique, intelligente, jolie. Sa vie s’est arrêtée une fin d’après-midi de ce mardi fatal. A peine, a-t-elle sans doute eu le temps de comprendre ce qui se passait. A peine, a-t-elle eu le temps de réaliser que sa route s’arrêtait. 

Bien sûr, chacun d’entre nous savons que notre vie peut s’interrompre à tout moment mais on n’y pense guère. On vit presque comme si on devait vivre toujours. On s’embrasse le matin et on se souhaite une bonne journée, tout comme « Alex » a dû « donner un bec » à son compagnon avant de partir pour l’hôtel Christopher en lui disant « à ce soir ». Sa vie s’est arrêtée brutalement, la nôtre continue provisoirement. Alexandra Duguay continue de vivre dans la mémoire de ceux qui l’ont connue et qui ne peuvent l’imaginer autrement que vive, dynamique, intelligente, jolie.

Un commentaire sur “Une « grande perte pour l’Onu »

  1. MERCI MARC -ANDRÉ ET MARIE DOMINIQUE DE NOUS FAIRE PARVENIR CES LIGNES PLEINES D’ÉMOTION ET DE VÉRITÉ……….UN MOIS HIER QUE MA NIÈCE SI PÉTILLANTE DOUÉE ET GÉNÉREUSE , AIMANTE ET AIMÉE DE TOUS NOUS ÉCOUTE ET NOUS REGARDE DANS L’IMMENSITÉ DU CIEL ……
    A TOUS, J’ENVOIE TOUT MON AMOUR …..
    LYSE BÉDARD CASANOVA

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s