Le minotaure de Fukushima

PARIS – C’est un monstre invisible. Un dragon, un minotaure des temps modernes que l’homme a en partie créé en croyant harnacher et domestiquer les forces tapies au coeur de la matière. Sa puissance n’est rien de moins qu’apocalyptique. A Fukushima, ce Frankenstein brise un à un les barreaux de sa cage. Si on ne l’arrête pas, il peut rendre invivable pour des siècles, des millénaires peut-être, une région entière, un pays, tuer ses habitants, faire fuir ceux qui auront la chance de survivre – mais est-ce une chance ?

Ce minotaure invisible s’insinue par tout le dédale des failles ouvertes par le séisme et le ras de marée du mois dernier. Il contamine tout sur son passage et tue qui prétendrait l’arrêter. Je crains que le Thésée qui serait capable de lui barrer la route, capable de lui faire regagner son labyrinthe, ne soit pas de ce monde.

Un commentaire sur “Le minotaure de Fukushima

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s