Retour du courant à Greenwich Village : Chick Corea et Stanley Clarke au « Blue Note »

NEW YORK – Sans courant, pas de Corea. L’électricité est revenue à temps dans le bas de Manhattan à la veille du week-end pour permettre au Blue Note de réouvrir samedi 3 novembre et à Chick Corea et Stanley Clarke de monter sur scène.

Les deux virtuoses du piano et de la contrebasse étaient en compagnie de Ravi Coltrane, saxophoniste émérite et fils de son père, de Charles Altura, jeune guitariste blanc doué mais introverti, et d’un très bon batteur, Marcus Gilmore, petit-fils de Roy Haynes, batteur noir de jazz de grande renommée. Derrière son piano à queue, à une extrémité de la petite scène du Blue Note, Chick Corea faisait office de chef d’orchestre, suivant attentivement ses camarades et se montrant  particulièrement complice avec le jeune Gilmore à l’autre extrémité.

La salle était pleine à craquer ce week-end et elle devrait continuer d’afficher complet tant que Corea et Clarke seront à l’affiche, jusqu’au lendemain de l’élection présidentielle.

Si la lumière est revenue en ville, si le métro roule à nouveau cahin-caha, la situation est encore loin d’être normale. Les installations électriques de certains immeubles de Manhattan sont définitivement hors service et il faudra plusieurs semaines pour les remettre en état. Sans parler des zones ravagées du New Jersey et de Queens, sur le front de mer, où se pose désormais la question de reconstruire ou pas face à un océan que l’on nous prédit désormais perpétuellement menaçant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s