Que faire de son temps, du temps qui reste ?

SARRAGEOIS (Jura français) – « La majeure partie de l’existence se passe à mal faire, une grande part à ne rien faire et la totalité à faire tout autre chose que ce qu’il faudrait. Quel est l’homme qui connaît le prix du temps, qui sait estimer la valeur d’une journée et comprendre qu’il meurt un peu chaque jour ? En effet, notre erreur est de ne voir la mort que devant nous, alors qu’elle est grande partie derrière : son domaine est le passé. (…) A force de remettre à plus tard, la vie passe. Rien n’est à nous, Lucilius, seul le temps nous appartient : c’est l’unique bien dont la Nature nous ait doté, bien fugitif et incertain dont le caprice du premier venu peut nous déposséder. »

Sénèque (Lettres à Lucilius)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s