Muselière pour Voltaire (I)

le-chateau-vu-du-jardin.1214785469.JPGFERNEY-VOLTAIRE – C’est une petite ville à la frontière suisse, qui s’appelait simplement Ferney lorsque Voltaire s’y est installé en 1758. Aujourd’hui, on peut y visiter son château, une belle demeure avec vue sur les Alpes lorsqu’il fait beau, et rêver dans ses jardins à l’abandon. On peut rêver de se retirer du monde « civilisé » pour contempler la nature et cultiver son jardin, à l’image du pacifiste Candide imaginé par l’écrivain. Si les pistes de l’aéroport de Genève-Cointrin tout proche vous rappellent à une réalité moins paisible, les avions peuvent quand même vous faire rêver de voyages, de distances raccourcies, bref d’un monde plus uni, plus proche, un petit peu moins barbare (juste un petit peu) que celui qu’a connu « l’inventeur » des droits de l’homme.

Pourtant deux siècles et demi après Voltaire, son combat en faveur de la liberté d’expression reste d’actualité. Imaginons qu’il revienne parmi nous. Il serait sans nul doute un peu écolo, alors il prendrait l’autobus qui part de la mairie de Ferney, à moins qu’il soit assez en forme pour monter sur une bicyclette. Et, en un quart d’heure, il serait au Palais des nations, siège genevois des Nations unies. A la frontière, on ne lui aurait même pas demandé ses papiers, ce qui ne l’aurait pas étonné car, de son temps, les frontières en Europe étaient au moins aussi ouvertes qu’aujourd’hui.

On l’aurait accrédité au titre d’une « organisation non gouvernementale » (je le verrais assez bien avec Amnesty International) pour participer aux débats du Conseil des droits de l’homme dont la huitième session vient de se tenir du 2 au 18 juin. Et, à ce titre, il aurait même pu prendre la parole pour mettre son grain de sel – que l’on sait irritant – sur les pratiques pas très catholiques de certains pays.

Ce joli conte s’arrêterait là car les représentants de certains de ces Etats sauraient comment s’y prendre pour le faire taire, Voltaire. Nous verrons comment dans le prochain épisode.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s