La France dans l’oeil du cyclone

PARIS – Premier jour de grève « reconductible » ce mardi en France. Il règne une drôle d’atmosphère : personne n’ose prédire quoi que ce soit, tellement tout semble possible. Ou bien ça se termine en eau de boudin dans une semaine ou deux, ou bien le gouvernement recule sur son projet de contre-réforme des retraites ; autre éventualité : une révolution d’octobre. Personne ne parierait un euro là-dessus, bien sûr. Mais il y a un tel rejet du président Sarkozy dans une large partie de l’opinion, une haine rarement vue du temps de ses prédécesseurs, que certains se risquent à ce pronostic : « Ca va mal se terminer ». Cette réflexion, formulée tout haut par un voisin, beaucoup la pensent tout bas, en s’en réjouissant ou en en craignant l’augure.

En tout cas, les commentateurs ne se risquent pas à jouer les Cassandre. Chacun retient son souffle en attendant de voir si tout va basculer. Seule certitude affichée par tous ou presque : tout peut basculer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s