Peer Gynt : « On paye cher… »

« On paye cher, de sa vie, le prix d’être né« .

(Réplique de Peer Gynt, pièce d’Henrik Ibsen, mise en scène de manière baroque et un rien délirante par Eric Ruf de la Comédie française, jouée jusqu’à hier dans le cadre crépusculaire du Salon d’honneur du Grand-Palais à Paris. « Je n’ai jamais rien écrit d’aussi fou« , estimait le dramaturge norvégien au sujet de son « poème dramatique ».)

Un commentaire sur “Peer Gynt : « On paye cher… »

  1. la roue du samasara, la parole du christ, j’espère toutes les autres traditions n’emploieraient surement pas les mots tarifs taxe payer..prix
    nous sommes en 2012 et l’étal touche autant les êtres vivants,que le mobilier,
    question de pouvoir, transcender la question et enfin pouvoir

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s