Rayons sur Paris

De retour à Paris, je me réjouis de voir que mes semblables se sont multipliés pendant mes cinq semaines d’absence : les piétons ne sont plus les seuls à encombrer les pistes cyclables, des cyclistes y circulent aussi. Il était temps. Je me sentais bien seul auparavant. Le miracle s’est produit, grâce aux Vélib, ces bicyclettes à louer qui sont apparues pour ainsi dire du jour au lendemain. Ainsi, beaucoup de Parisiens, sans parler des touristes, n’auraient pas acheté de vélo pour diverses raisons dont la principale était sans doute le manque de place pour le ranger chez eux. Mais ils étaient tout prêts à pédaler pour peu qu’on leur mette le pied à « l’étrier ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s