Carnaval d’Halloween

dsc02010.1206188892.JPGNEW YORK – Pour la deuxième année consécutive, me voici au milieu de la foule colorée de Greenwich Village, le soir de la parade d’Halloween, en ce 31 octobre 2007. Le spectacle est partout dans la rue, dans le métro et sur la sixième avenue où défilent chars débridés et individus déchaînés. Cette fois, j’avais bien juré de ne pas détonner par mon habituel manque crasse d’imagination et d’audace, et j’avais décidé de mettre une touche de couleur dans mon ordinaire vestimentaire. Un chapeau melon vert acheté quelques dollars (encore moins d’euros) dans une boutique de déguisements me semblait pouvoir faire l’affaire ; ma compagne y a heureusement ajouté un énorme noeud papillon rouge et un nez rond de même couleur. Succès inattendu pour ce clown à l’air sérieux qui a eu l’honneur de quelques photos prises par de joyeux drilles aux accoutrements les plus divers.

Car le New-Yorkais a un sens méconnu du carnaval dans la simplicité et la bonne humeur. Au milieu de cette foule bon enfant, on ressent une euphorie inhabituelle dans cette grande ville bruyante et toujours pressée. Un soir par an, le New-Yorkais prend le temps. Il prend le temps de rire, de rire de lui-même et de se laisser aller aux pires excentricités. Et parfois, il lui suffit d’une simple touche insolite pour créer un effet poétique ou surréaliste. Des exemples ? Ce jeune gars habillé dans une tenue de tous les jours mais dont le couvre-chef était orné d’une boîte à oeufs ; ou cet homme d’âge mûr qui s’était composé une sorte de costume d’indien tout blanc avec, en y regardant de plus près,  des dizaines de cuillers en plastique pour pique-nique ou que le traiteur fournit avec les plats à emporter. Il y avait plus provoquant, tel ce faux exhibitionniste qui écartait sa cape pour révéler une authentique grande saucisse pendouillant de son bas-ventre… Ou plus sexy, ces fausses policières en bas résille et aux décolletés vertigineux qui croisaient de vrais policiers à l’humeur exceptionnement enjouée.

bgiansetto@orange.fr

Un commentaire sur “Carnaval d’Halloween

  1. J’ai passé un Nôël à Soho c’était magique avec toutes les illuminations (les américains adorent ça), alors j’imagine Halloween avec les décos partout.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s