D’une vie à l’autre

ENTRE PARIS ET NEW YORK – La petite ne tient pas en place. C’est son premier voyage en avion et à deux ans il est difficile de comprendre pourquoi il faut s’attacher et rester sagement assise. Sa maman, une jeune Indienne, lui explique et lui réexplique, se fâche (dans une langue que je ne comprends évidemment pas), ce qui ne fait qu’aggraver les choses. Finalement, elle la prendra sur ses genoux, au décollage comme à l’atterrissage.

Nous sommes à bord du vol 191 d’Air India qui rallie quotidiennement Paris à New York. Parti d’Ahmedabad dans la nuit, il a redécollé de Bombay au petit matin en direction de Paris où il a fait une escale d’une heure et demie à la mi-journée (*). C’est dire que mes deux compagnes de voyage qui ont embarqué à Bombay ont déjà pas mal d’heures de vol derrière elles, comme la majorité des passagers. Toutes deux finiront pas dormir, après que la maman eut bercé la petite d’une drôle de façon. Elle la frappe (je ne trouve pas d’autre mot), elle lui assène de vigoureuses tapes du plat des deux mains, sur le dos, et même sur la poitrine après l’avoir retournée. La petite se laisse faire. Ca semble en effet la calmer peu à peu et elle finira par s’endormir. C’est, me dira sa maman (en anglais), la façon de faire au Karnataka, Etat du sud de l’Inde d’où elles sont originaires. Elle rejoint son mari et père de la petite qui vit dans le New Jersey. Elle quitte l’Inde pour la première fois. Dans quelques heures, je leur montrerai Manhattan au travers du hublot en songeant au dépaysement abyssal qui les attend.

(*) Ce vol sera supprimé cet automne bien que l’avion soit apparemment toujours plein, selon ce que j’ai constaté à chaque fois que je l’ai pris. J’ai fait part de mon étonnement à une hôtesse de l’air. Celle-ci m’a dit que la rumeur courait parmi le personnel qu’un ministre du gouvernement indien (celui des transports je suppose) avait des intérêts dans la compagnie privée concurrente (Jet Airways) et que l’on ne serait pas surpris que celle-ci reprenne la liaison Inde-USA via Paris. Il sera intéressant de voir si ces mauvaises langues ont vu juste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s