Subway

subway-30.1231938427.JPGNEW YORK / PARIS – Après plus de trois mois de vie new-yorkaise, je retrouve le métro parisien : bien éclairé, silencieux, propre. Tout le contraire du subway new-yorkais, sombre et glauque comme le souterrain qu’il est en effet. Et extraordinairement bruyant – assourdissant au sens propre, selon une étude – et pourtant on y dort comme dans aucun autre métro au monde : c’est incroyable le nombre de gens qui somnolent quelle que soit l’heure dans le métro de New York ! Sont-ils épuisés par le travail, par des nuits trop courtes, par la vie en général, je ne saurais le dire. J’observe les passagers de ma rame parisienne : ils sont éveillés et, accessoirement, presque tous minces ou peu s’en faut ; on voit bien que les gens ne mangent pas suffisamment en Europe…

Quant à l’état du subway, il est si affligeant qu’il avait inspiré un titre alarmiste du quotidien gratuit AM New York l’été dernier : « Our Crumbling Subway« , notre métro en ruines. Il n’y a qu’à voir en effet les murs lépreux des stations, bouffés par l’humidité et de perpétuelles fuites d’eau. Comme si rien n’avait été prévu pendant des lustres pour maintenir les lieux en état en dehors de la circulation des rames. Celle-ci est d’ailleurs chaotique le week-end à cause justement des travaux de maintenance des voies.

Par son état avancé de décrépitude, le subway illustre aussi le piètre état des infrastructures aux Etats-Unis. Quand on voit l’état souvent lamentable des autoroutes (un comble dans un pays où on ne peut rien faire sans voiture mais normal quand prévaut le règne du chacun-pour-soi-Dieu-pour-tous), quand on voit l’allure piteuse des ponts rongés par la rouille, on pense à l’Allemagne de l’Est avant la chute du mur. Et pourtant, il roule le métro de New York. Et contrairement à ce qui prévalait dans l’ex-RDA, des fonds sont enfin consacrés à sa rénovation. D’ailleurs, Barack Obama a fait de la remise en état des infrastructures une de ses priorités. Le déclin de l’Empire américain – et accessoirement du métro de New York – n’est donc peut-être pas irrémédiable.

ooo

Photo : Jacques Baudrier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s